22/08/2016

0

Les pionniers de l’aéronautique, d’hier et d’aujourd’hui

Il n’est pas facile d’être précurseur ; il faut avoir une bonne connaissance du domaine où l’on souhaite innover, beaucoup d’imagination et d’invention, une bonne dose d’autocritique, des ressources et surtout, beaucoup de courage. Aujourd’hui, dans un monde industrialisé et sous l’égide des grandes entreprises, tout cela peut être limité. Autrefois, être précurseur dans le secteur aéronautique impliquait de mettre sa vie en danger. Surtout que personne ne vous faisait suffisamment confiance pour essayer à votre place un engin volant qui n’avait encore jamais été testé.

Le romantisme de ceux qu’on traitait de fous parce qu’ils voulaient voler s’est à jamais perdu, mais reste l’audace nécessaire.

Dans la Grèce antique, certains inventeurs ingénieux, comme Archytas de Tarente, ont proposé des engins volants relativement simples. C’est aussi l’époque où le cerf-volant a été inventé en Chine, mais il n’y a pas de preuve indiquant qu’une personne courageuse ait tenté de s’y accrocher.

Dans le contexte aéronautique, on peut considérer que le premier pionnier a été Abbas Ibn Firnas. Cet andalou passionné du IXe siècle a été la première personne à concevoir, construire et tester des engins volants.

Son premier essai eut lieu en 852 ; il s’élança dans le vide du haut de la tour de la mosquée de Cordoue, en utilisant une bâche en tant que parachute. Personne n’avait jamais rien tenté de tel. Ou, en tout cas, personne n’a pu en parler jusqu’à cette date. Sa descente fut relativement rapide, son atterrissage plutôt brutal, il souffrit plusieurs fractures, mais il garda la ferme conviction que cela pouvait fonctionner.

Ainsi, en 875, il conçut un planeur en bois et en toile, à bord duquel il se lança depuis une colline proche de Cordoue, en Espagne. Malgré un atterrissage mouvementé, non seulement il survécut mais ce fut le premier homme à voler sur un engin plus lourd que l’air.

Quelques 200 années plus tard, un moine bénédictin britannique, Eilmer de Malmesbury, eut assez de cran pour s’élancer depuis une des tours de son abbaye à bord d’un engin inspiré du mythe d’Icare. Le résultat fut catastrophique, mais il put voler quelques secondes.

Plus tard, au XVe siècle, Léonard de Vinci fut le premier grand théoricien de l’aéronautique. Il dessina et expliqua le fonctionnement de plusieurs solutions qui permettraient à l’homme de voler. Dans la pratique, la plupart de ses inventions ne pourraient pas voler, mais ses études détaillées sont les plus importantes à l’aube de l’aéronautique.

D’autres pionniers furent les frères Joseph-Michel et Jacques-Étienne Montgolfier qui, au XVIIIe siècle, ont développé l’une des inventions ayant eu ultérieurement le plus de répercussion dans l’aéronautique : la montgolfière. Mais il faut reconnaître qu’ils ne montèrent pas à bord eux-mêmes pour faire les premiers essais. Ce furent d’abord différents animaux de ferme puis deux nobles intrépides, proches de la Cour du roi, Pilâtre de Rozier et le marquis d’Arlandes.

À partir de là, des centaines de pionniers ont apporté leurs innovations et inventions, qui ont contribué aux progrès du vol, en engageant leurs biens et leur vie dans la plupart des cas. Cayley, Le Bris, Wenham, Lilienthal, Ader, Langley, Pilcher, Whitehead, Zeppelin, Torres Quevedo, Santos Dumont, Wright, Forlanini, de la Cierva, Comu, Fabre, Voisin, font partie de la liste interminable des noms qui ont marqué à jamais l’histoire de l’aéronautique.

Aujourd’hui, dans un environnement extrêmement industrialisé et très compétitif, il est difficile d’imaginer l’apparition de nouveaux pionniers de la sorte dans le monde de l’aéronautique. Ils se sont élancés sans connaître la portée de leur audace. De nos jours, tout est beaucoup plus paramétré, mesuré et contrôlé. De grandes équipes partagent différentes responsabilités afin que l’innovation atteigne son but tout en minimisant les risques.

Il semble bien que tout ait été inventé de nos jours, mais si nous considérons qu’un pionnier est une personne qui explore un territoire inconnu, l’espace sera probablement la destination idéale.

Les pionniers de l’aérospatiale actuelle innovent depuis leur bureau. Ils ne testent généralement pas les engins qu’ils inventent. Ils cultivent de grandes affaires en même temps qu’un désir passionné pour l’innovation et l’exploration, où ils investissent une partie de leurs fortunes colossales. Certains sont même en train de modifier le secteur aérospatial à travers le monde. Nous pouvons citer ici Elon Musk, Greg Wyler, Jeff Bezos, Richard Branson, Chris Lewicki, López Urdiales, Rick Tumlinson, Robert Bigelow, dont les réalisations sont relayées en temps voulu par de très importants départements de communication et magnifiées par les réseaux sociaux.

Le romantisme de ceux qu’on traitait de fous parce qu’ils voulaient voler s’est à jamais perdu. Mais reste l’audace nécessaire pour aller au-delà de ce qui est connu et de compromettre la sécurité que l’on ressent lorsqu’on a les pieds sur terre.

En réalité, s’ils n’avaient pas été là, l’humanité n’en serait pas là. Nous n’aurions même pas volé. Les pionniers sont les bienvenus.

 

 

Share Button

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*