30/01/2017

0

L’usage intérieur des drones dans l’aérospatiale

La plupart des applications commerciales de drones impliquent actuellement l’usage des drones en extérieur. Toutefois, les drones ont un important potentiel d’utilisation en intérieur. Les progrès en matière d’automatisation ont conduit à une forte prévalence des systèmes robotiques au sein des usines, qui présentent une plus grande flexibilité que leur prédécesseurs. Cela dit, aucun ne peut offrir une pleine exploitation de l’espace intérieur tridimensionnel de la même façon qu’un drone, d’où un système de drone doté d’une grande souplesse et reconfigurabilité.

La vaste implantation des drones dans l’industrie semble inévitable.

Les drones permettent d’économiser un temps considérable lors de l’inventaire des produits puisqu’ils peuvent atteindre les zones difficiles d’accès pour les opérateurs. Le distributeur américain Walmart développe et teste actuellement un système de drones à cet effet. Le drone est contrôlé manuellement et peut lire automatiquement les étiquettes du stock grâce à sa caméra. Walmart estime que ce système de drones pourra effectuer l’inventaire en une journée comparé à trente jours d’inventaire physique.

Les drones à usage interne pour inventaire pourraient également être utiles dans la vérification des assemblages finis. Par exemple, un drone peut être utilisé pour détecter les petites fissures, les rivets manquants et les éraflures lors d’un assemblage aéronautique. La technologie de reconnaissance d’image est un facteur décisif pour l’application de ce drone. Même si un drone n’éprouve pas de fatigue et ne perd pas la concentration tel qu’un opérateur humain, il est encore difficile de détecter toutes les imperfections, ce qui signifie que cette technologie est quand même relativement loin de la mise en œuvre commerciale.

Les drones de livraison tels que ceux testés par Amazon et UPS sont peut-être les applications de drones commerciales les plus intéressantes. Par exemple, les drones de livraison intérieure peuvent livrer de petits composants. Les drones conviennent particulièrement aux applications de faible à moyen débit, mais proposent plusieurs voies de livraison. Cependant, la perspective d’un drone volant au-dessus des têtes des travailleurs soulève quelques préoccupations, d’autant plus que de nombreux drones de taille moyenne pèsent plus de 10 kg, charge utile incluse. Un autre aspect est celui du bruit que génère le drone, qui est presque aussi bruyant qu’un aspirateur. Les solutions possibles à ces problèmes consisteraient à utiliser des filets de sécurité et à éloigner les trajectoires de vol des opérateurs.

Les drones de livraison peuvent transporter des colis pendant environ 40 minutes sur une seule charge. La plupart des drones sur le marché ne peuvent pas tenir autant car les capacités de la batterie ne sont pas optimisées. On peut supposer que le coût des batteries supplémentaires et le potentiel en matière d’amélioration publicitaire dans le futur sont les raisons pour lesquelles les fabricants ne cherchent pas à optimiser leur temps de vol.

Pour que les systèmes de drones entièrement autonomes fonctionnent efficacement, il est nécessaire d’implanter des stations de charge automatiques. La méthode la plus moderne pour la charge automatique des drones est l’utilisation d’un chargeur inductif. Le drone n’a qu’à se poser sur le chargeur sans qu’un opérateur ne soit obligé de le connecter à un câble. Dans les situations où le drone doit opérer continuellement, il existe des stations d’échange de batteries. Mais elles sont complexes et très coûteuses, ce qui limite l’utilisation des drones.

La vaste implantation des drones dans l’industrie semble inévitable. PWC (PricewaterhouseCoopers) prévoit une grande hausse des revenus générés par les applications commerciales des drones, qui passeront de 2 à 127 milliards de dollars d’ici 2020. L’avantage d’utiliser un drone à l’intérieur d’un bâtiment est qu’il n’existe actuellement aucune réglementation de la FAA qui s’applique. Cela signifie une liberté quasiment totale pour les entreprises qui souhaitent tester les capacités d’un drone au sein d’un bâtiment, tant que les conditions d’hygiène et de sécurité sont présentes. Les entreprises devraient donc tirer le meilleur parti de cette liberté et promouvoir les tests et le développement de cette technologie dans le futur.

 

 

Share Button

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*


*