11/05/2018

0

Beluga XL, un avion qui évolue au rythme de l’industrie

 

À l’été 2018, nous pourrons assister au premier vol de ce nouvel engin de transport conçu par Airbus, baptisé Beluga XL. Actuellement en service, son prédécesseur est déjà l’un des avions les plus impressionnants de tous les appareils exploités, mais l’essor de l’entreprise aéronautique Airbus et ses besoins pour accroître l’efficacité du processus de fabrication de ses avions l’ont contrainte à s’équiper d’un nouveau supertransporteur.

Cet avion-cargo de dernière génération est une optimisation de l’un des plus grands avions actuellement en service.

L’éparpillement géographique des sites de fabrication des différents composants des avions Airbus exige une logistique de transport de pièces vers/depuis les FAL (chaîne de montage final) et pré-FAL qui implique un acheminement par route, par voie maritime, par rail et par les airs. Tout ceci a nécessairement une répercussion sur le prix final de chaque avion et, par conséquent, l’optimisation du transfert des pièces (tout particulièrement les plus grandes) est l’une des stratégies de l’entreprise.

Telle est la raison pour laquelle Airbus a envisagé, en 2014, le remplacement de son parc actuel de Beluga ST, engins dérivés de l’avion de ligne A300, par des modèles plus modernes et plus grands développés à partir de la structure de l’A330, les Beluga XL.

Airbus dispose actuellement de cinq exemplaires de Beluga ST. Quatre d’entre eux sont utilisés en exclusivité pour répondre à la demande interne de l’entreprise, tandis que l’un des modèles est exploité pour le transport de pièces de grande envergure pour le compte de clients extérieurs. Le parc de nouveaux Beluga XL sera lui aussi composé de cinq unités qui viendront progressivement remplacer les anciens modèles.

Et les ambitions affichées par Airbus sont sur le point de devenir réalité. Le premier fuselage du nouveau Beluga XL entièrement complété du point de vue structurel est sorti de son hangar d’assemblage à Toulouse au début de l’année 2018. Son vol inaugural est prévu pour l’été prochain. Dès que le Beluga XL sera opérationnel, un parc de ces avions de dernière génération sera mis en service pour transporter des sections complètes d’appareils Airbus entre les centres de production de la société et ses chaînes de montage final situées en France, en Allemagne et en Espagne.

Il est pratiquement impossible de discerner les traits de l’avion A330-200 qui a donné naissance au Beluga XL. Ce dernier est en effet pourvu d’une énorme bosse (de 8,80 mètres de diamètre) et d’une soute cargo de près de 62 mètres de long (du nez à la queue). Sa capacité de charge utile sera de 53 tonnes avec une distance de transport de base pouvant atteindre 4 500 km (autonomie de 4 000 km à pleine charge).

Si le premier modèle entièrement complété du point de vue structurel se trouve en phase d’essai, le deuxième A330-200 qui sera transformé en Beluga XL a déjà débarqué à Toulouse pour démarrer son processus d’intégration, opération qui prendra, selon les estimations, environ deux mois de moins que pour le premier exemplaire.

Après sa sortie de la FAL, la campagne de certification du Beluga XL exige un peu moins de 1 000 heures d’essai. Les moteurs Rolls-Royce Trent 700 Turbofan, développant une poussée de 316 kN chacun, ont d’ores et déjà été installés en mars dernier, cette opération étant suivie des essais du train d’atterrissage et du système de contrôle de vol.

Grâce à sa soute plus longue de 6 mètres et plus large de 1 mètre, ainsi qu’à sa capacité de charge utile environ six tonnes supérieure à celle de son prédécesseur, le nouveau Beluga XL sera capable de transporter deux ailes d’avion A350 XWB en un seul trajet, au lieu d’une seule aile actuellement.

 

 

Share Button

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*