0

Infographie / Vols paraboliques “Zéro G”

Les lois de la physique sont claires. L’attraction des corps est directement proportionnelle au produit de leur masse et inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare. Dans l’univers, cette loi s’appelle la gravité. La gravité zéro n’existe pas. Il existe toujours un corps céleste qui exerce un certain type d’attraction, même à des milliers de kilomètres de distance.

Cependant, les images d’astronautes flottant librement à l’intérieur d’un engin spatial attirent toujours autant notre attention et éveillent notre curiosité. On serait tenté de croire que la gravité n’existe pas dans cet environnement, alors qu’en réalité, les astronautes sont en chute libre constante, tout comme la navette. Lorsque les deux corps (la navette et l’astronaute) se déplacent à la même vitesse et qu’ils ne sont soumis qu’à une seule force, celle de la gravité, ils éprouvent une sensation d’apesanteur.

Dans le cas de l’ISS (Station spatiale internationale), l’exemple est assez descriptif. La station se déplace à une vitesse moyenne de 7,66 km/s dans une orbite autour de la Terre fixée à une hauteur d’environ 400 km. À cette distance, l’ISS est soumise à une gravité de 0,9 g (8,83 m/s2), une valeur 10 % inférieure à celle de la gravité terrestre. L’astronaute à bord de l’ISS se déplace à la même vitesse que l’engin spatial, mais il n’existe pas de différence de force entre les deux corps, d’où la sensation de flotter dans cet environnement.

C’est exactement ce qui est éprouvé pendant les vols à « gravité zéro » ou vols paraboliques. Il s’agit d’une technique de vol pendant laquelle un avion réalise un trajet qui, suite à une montée soudaine, suit une trajectoire parabolique qui lui permet de simuler l’effet de gravité zéro durant quelques secondes (environ 20 secondes). Ces vols servent d’entraînement aux astronautes, mais sont aussi l’occasion de réaliser des expériences dans un environnement en apesanteur. Ils sont également de plus en plus utilisés pour le tourisme et le loisir. Pour une somme modique, n’importe quelle personne peut s’inscrire auprès d’une entreprise telle que Novespace, Zero-G Corporation ou MiGFlug pour participer à un programme complet d’activités aboutissant à la réalisation de plusieurs paraboles dans un avion préparé à cet effet et grâce auquel il est possible de vivre les mêmes sensations que les astronautes de l’ISS.

Il s’agit là d’une union parfaite incontestable entre la connaissance des lois de la physique, l’aéronautique et l’ingéniosité.

Le nombre d’entreprises proposant ce type de vols est en pleine croissance. Les principales agences spatiales ont déjà conclu des accords avec plusieurs compagnies spécialisées dans les vols paraboliques. D’autres sociétés proposent également le même type de services pour fournir aux intéressés un environnement de recherche à gravité zéro simulée pour un prix beaucoup plus économique et de façon plus rapide, sans avoir recours à une mission spatiale.

Cette infographie est un recueil de quelques données sur les vols à « gravité zéro » susceptibles de vous intéresser. Profitez-en et n’hésitez pas à partager votre point de vue avec nous.

 

Infographie / Vols paraboliques "Zero G" (pdf)

 

Source: Données internes
Les éléments contenus dans ce document sont la propriété intellectuelle d’AERTEC Solutions. La copie ou la diffusion du document est permise à condition de maintenir intégralement les éléments contenus dans le document et en conservant à tout moment le logo d’AERTEC Solutions.

 

 

Share Button

26/10/2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*