0

Chronique d’expert par Luis Vidal: Le défi du progrès

Les aéroports sont les cathédrales du 21e siècle : de grands espaces publics au service des utilisateurs. Principales portes d’entrée et de sortie d’un pays, ils incarnent également la dernière image vue par les passagers avant de monter dans l’avion. Leur nature publique et leur situation géographique font qu’ils s’élèvent au-delà du lieu de décollage, atterrissage ou transit. Un aéroport dont la conception et le design sont correctement effectués est également une destination : un élément mémorable qui vaut la peine en soi. Technologie et innovation au service de la société. Chez luis vidal + arquitectos, nous avons apporté la réponse à cette équation gigantesque qu’est l’aéroport avec notre projet le plus emblématique : le T2 de Heathrow à Londres. Ce bâtiment, qui a posé les bases du terminal 4G, est le paradigme d’une nouvelle génération de hubs créés pour répondre aux besoins des voyageurs – nombre d’entre eux étant à la recherche d’expériences uniques –, des compagnies aériennes, des entreprises qui les gèrent et des pays qui les représentent.

Actuellement, la mondialisation, la connectivité et la croissance démographique donnent aux infrastructures aéroportuaires un rôle autrefois inhabituel.

Actuellement, la mondialisation, la connectivité et la croissance démographique donnent aux infrastructures aéroportuaires un rôle autrefois inhabituel : les aéroports modernes sont devenus des moteurs de développement économique et social importants, et leur symbiose avec les métropoles est telle que la croissance de certaines métropoles est symétrique à celle de leur aéroport.

Les États-Unis, troisième pays le plus peuplé au monde, ont l’opportunité de se placer à l’avant-garde des infrastructures de transport en créant de la richesse sociale et économique grâce à des projets tels que l’aéroport International de Denver, le plus grand complexe d’Amérique du Nord, et Dallas Fort Worth, le troisième aéroport au monde en termes de trafic d’aéronefs. Notre responsabilité en tant qu’architectes de ces projets, est de concevoir des terminaux 4G sécurisés, capables de faire face à l’augmentation du nombre de voyageurs qui aura lieu au cours des vingt prochaines années tout en réduisant l’impact environnemental, parce qu’en 2035, près de 7,2 milliards de personnes prendront l’avion, selon les prévisions de l’Association internationale du transport aérien (IATA). Et les États-Unis seront le deuxième marché mondial de l’aviation, avec plus de 1,1 milliard de voyageurs par an. Cette hausse du nombre de passagers contraindra à l’agrandissement des infrastructures aériennes, ce qui entraînera de plus grands investissements pour adapter les aéroports et les zones limitrophes. Les gouvernements et le secteur privé doivent être à la hauteur pour apporter des réponses à ces besoins.

C’est également le défi du progrès que luis vidal + arquitectos relève depuis la naissance du studio, en 2004. Nous l’avons fait dans le Terminal 2 de l’aéroport Heathrow à Londres, qui cumule 26 récompenses internationales et qui a été le premier aéroport au monde à obtenir le niveau de certification BREEAM, excellent pour sa durabilité ; et nous continuons à le faire à l’aéroport AMB de Santiago du Chili – en partenariat avec ADPI –, à Dallas Fort Worth et à l’Aéroport International de Denver. Nous faisons face à ces défis sans oublier l’impact des technologies émergentes et la préoccupation croissante en matière de sécurité.

Nous cherchons à créer des « cathédrales » contemporaines, pragmatiques et fonctionnelles, capables de s’adapter aux défis du futur en produisant la meilleure expérience utilisateur et en promouvant le développement économique et social.

 

 

(*) Luis Vidal (Barcelone 1969) a étudié l’architecture à l’Université de Greenwich (Royaume-Uni) où il a obtenu une licence avec les honneurs en 1994. Il est membre du RIBA (Royal Institute of British Architects, « Institut royal des architectes britanniques »), du COAM (Colegio Oficial de Arquitectos de Madrid, « Collège officiel des architectes de Madrid ») et de l’Institut américain des architectes (AIA).

 

 

Share Button
28/11/2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*