0

Une fusée pour Noël

 

Au cours du mois de décembre, SpaceX a franchi une nouvelle étape, avec le lancement du Falcon 9, sa première fusée recyclée pour le compte de la NASA. Elle avait déjà été utilisée auparavant pour la mise en orbite de trois satellites commerciaux. De plus, la capsule Dragon qu’elle emportait avait été employée précédemment pour l’approvisionnement de la Station spatiale internationale.

Même si, d’après les responsables de la NASA, le « risque zéro » n’existe pas, des inspections successives et intensives ont permis d’estimer que les risques liés à l’utilisation d’une fusée recyclée sont les mêmes que pour une fusée neuve.

L’expérience de la réutilisation de fusées est une nouveauté et SpaceX est sans aucun doute un précurseur. Des navettes spatiales avaient déjà réutilisé de nombreuses pièces par le passé (jusqu’aux moteurs principaux), montrant ainsi qu’il était possible de le faire tout en respectant une marge de sécurité acceptable. De plus, les réductions de coûts que cela suppose pour le budget de nombreuses missions ont été et constituent toujours un argument de poids pour que des entreprises comme SpaceX poursuivent dans cette voie. De fait, leur plan d’avenir se base sur la possibilité de renvoyer plusieurs fois des navettes dans l’espace, avec du chargement dans un premier temps, puis avec des passagers.

Pour cette occasion, en tenant compte des dates prévues pour le lancement, on a beaucoup spéculé sur le fait que la capsule Dragon recyclée pourrait transporter vers la SSI son chargement habituel, tout en faisant office de traîneau du Père Noël en emportant des cadeaux pour les astronautes qui y résident. Personne, à la NASA ou chez SpaceX, n’a confirmé ou infirmé cette nouvelle, mais il nous semble important de savoir que même à 500 km d’altitude, Noël est toujours un moment différent.

Vous pourrez en savoir plus sur ce vol innovant de SpaceX en cliquant ici.

 

 

Share Button
18/12/2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*